Vos écrits

Aller en bas

Vos écrits

Message  shani le Mar 11 Déc - 0:48

Que ce soit des nouvelles, des textes random, des divaguations faites en part ici, je me ferai un plaisir de vous lire et/ou recevoir vos commentaires sur les miens =)

J'vous fait part d'un texte que j'ai écrit tout juste aujourdh'ui. C'est un peu n'imnporte quoi, ca part du fait étrange je siagne du nez minimum une fois par mois .. m'enfin bref
Ca va comme suit:

J'ai un parasite dans le nez. Je suis son hôte, son tout. Il m'est néfaste, j'en conviens. Mais je sais qu'il ne pourrait vivre sans moi. J'ai une raison d'être. Mon existence en entraîne une seconde. Je le nourri de ma meilleure nourriture, mon sang. Il s'en régale, s'en délecte, et abuse. Un éternellement manque. Trop de n'importe quoi nous rend addicte. Obligée de ne pas lui en donner trop sinon c'est l'overdose. Trop tard. Le vomissement se fait déjà. Mon nez coule et mes lèvres sont tachées d'un rouge vif. L'envie me prend de goûter mon propre sang. Je passe ma langue sur ma bouche. Je me plaît à ce vice. Une goutte de trop. Je deviens mon propre parasite et l'hôte à la fois. Je vis pour me nourrir moi, je vis pour me nourrir de moi. Je m'aime mais je me nuis. Je me malmène pour ce que je veux, me meurs pour ce dont j'ai besoin. Mon nez coule davantage. J'y enfonce un coton douillet afin d'arrêter l'hémoragie. J'ai maintenant peine à respirer. D'un simple souffle, ma vie s'évapore de ma bouche.
avatar
shani

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 27
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.karmaone.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  MlleA le Mer 12 Déc - 11:19

(ton truc me fait penser à la chanson Milk It de Nirvana)

J'ai écris qqc en anglais cet été, originalement, ça faisait partie d'une de mes toiles.

Exposing yourself this way is such a pity,
Heart wide open like a carcass
For the world to see,
Oh dear, you're such a pity.

Pixel Images of what you want to need to be,
What you are not is all you see
Crying for everyone to hear,
Oh dear you're such a pity.

Tears of spite in the morning,
Mirrors breaking in the evening,
Writing out what you want them to believe,
Oh dear you're such a pity.

Heart wide open like a carcass
What you are not is all you see
Crying for everyone to hear,
Mirrors breaking Mirrors breaking...
avatar
MlleA

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2007
Age : 30
Localisation : Laval.

Voir le profil de l'utilisateur http://jesuisuneautre.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  PukeInjection le Mer 12 Déc - 20:03

Ce matin là,le ciel était blème et vide. Le silence était douloureux mais pourtant si doux.
C'est d'ailleur à ce moment que je l'aie apperçue pour la première fois,respirant une
douce tulipe fraichement ceuillie du jardin voisin. Émilie était son prénom.
Sa robe jaune rappellait les rafraichissant matins de rosée ou rien de mal ne pouvait
nous arriver. Je fermais mes yeux en laissant flotter l'échos des oiseaux siflottant leur bonheur
dans mes oreilles tout en m'imaginant à ses côté,seuls au monde,au sommet d'un arbre a passé nos journée a se jurer notre amour et à nous offrir a la nature.Perdu dans mes pensées, j'ouvrit mes yeux,et Émilie n'était
plus...Seul un petit papillon volait a l'endroit précis où elle se trouvais dans sa splendeur.
Jamais je ne la revis...Mais le papillon de sa beautée pure flottera a jamais dans ma mémoire
imbibée de sentiments que plus jamais je ne reviverai.

_________________
If I'm free, it's because I'm always running.
-Jimi Hendrix
avatar
PukeInjection
Admin

Messages : 249
Date d'inscription : 01/10/2007
Age : 29
Localisation : Mon tree Hal / Terre Bonne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/pukeinjection

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  shani le Dim 16 Déc - 18:00

MlleA, ton texte est sweet pis "haineux" à la fois, ca m'intrigue c'tait quoi ets feelings quand tu l'as écrit

pis puke, t'es dont ben cute
avatar
shani

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 27
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.karmaone.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  Fred le Jeu 20 Déc - 14:16

C'est un matin gris, presque sombre, qui s'abat sur lui lorsqu'il ouvre les yeux. Il les referme. Quelques images saccadées, reflux de rêves mieux oubliés, s'impriment sur la toile noire de sa conscience. Il ouvre les yeux à nouveau.
Péniblement, il s'arrache à son lit, tiraillé par le manque de sommeil.

Vingt ans et un jour.
Il se rassoit sur son lit.
Il a vingt ans et un jour.

Et la réalité se jette sur lui de nouveau, ne voulant décidément lui laisser aucun répit. Son inconscient lui crie qu'il a raté le premier quart de sa vie.
Deux décennies d'existence. Il devrait avoir des études, un bon boulot, ou au moins une copine. Il devrait avoir les trois. Il le sait.
Mais il n'a rien de tout cela. Il n'a jamais rien eu de tout ça. Il ne se considère pas responsable. Il ne l'est pas.
Il à passé son temps à se déplacer de ville en ville, charchant constemment ce qu'il est vraiment. Mais chaque endroit où il pose les pieds, il sent qu'il n'y est pas vraiment. Que ce qu'il cherche est ailleurs. Que son bonheur lui échappe toujours.

Il titube jusqu'a la chambre de bain, ivre de ne pas dormir assez, ivre de penser sans cesse. Il ne comprend pas pourquoi autour de lui, les gens sont heureux. Pourquoi leur petit train-train quotidien les satisfait, pourquoi lui seul cherche autre chose.

Regard dans le miroir, moment de haine, il n'aime pas ce que la glace lui renvoie. Il ne se considère pas totalement laid, mais les cernes et le désordre dans ses cheveux lui donnent une allure de chien perdu.

Chien perdu... C'est un peu ce qu'il est. Un chien errant cherchant son maître, un maître qu'il n'a jamais eu. Et qu'il n'aura jamais.

Il hésite, ne se lave pas. Finit par s'assoir devant un bol de céréale, dégouté par son manque d'apétit.

Il continue de réfléchir, comme tous les jours depuis des mois. Peut-être des années, il ne se souvient plus réellement depuis quand son esprit le torture sans raison ainsi.
Il espère souvent s'endormir, d'un sommeil sans rêves, et ne jamais se réveiller.

Soudain désir d'oublier. Impossible.

Il repense aux autres. Les gens normaux, heureux, dociles, petit boulot tranquille. Ses parents. L'exemple parfait de gens ayant "réussis". Pas des gens fortunés, mais des gens qui sont heureux, la majorité du temps. Comment font-ils?

Qu'ont-ils de différent? Qu'ont-ils compris qu'il ne comprend pas?

Un éclair soudain mais bref éclaire son malheur.

Ils ne cherchent pas.

Mais... Que cherche-t-il au fait?
Lui-même. Son bonheur. Un endroit ou il serait heu...

Non.
Il s'agite, tapotte machinalement sa tempe gauche. Une idée est en train de germer au fond de son crâne.

Il cherche quelque chose qui n'existe pas. Il le voit, fugitivement, à demi camouflé par le reste de ses pensées. Une idée trop floue pour qu'il la comprenne vraiment, mais il sait que c'est la clé. La clé de voute de la montagne de pensées qui l'immobilise.

Il repense à certains sans-abris qu'il a rencontré. Des gens qui ne possèdent rien, qui n'ont pas d'endroit agréable. Et qui sont heureux.
Et l'idée le nargue toujours.

Il cherche un endroit où il sera heureux.

Un endroit.
Pourquoi un lieu? Il réalise qu'il ne cherche pas la bonne chose. Ou qu'il la cherche au mauvais endroit, il n'est plus sur.

Et soudain, son univers de noirceur s'effondre.

Il cherche un lieu.
Il ne le trouvera jamais.
C'est à l'intérieur qu'il souffre. À l'intérieur que ça ne lui plait pas. Au plus profond de lui même.
Il comprend la joie des clochards. Ceux qui ont compris avant lui. Que le bonheur se trouve en lui, pas autour de lui. Qu'il peut être bien n'importe où, pour autant qu'il le soit dans son esprit.

Il doit être autonome. Doit rendre son bonheur autonome. La seule chose stable dans un monde en constant mouvement, c'est son jardin secret. Son esprit.
Il sait que le fait de s'en rendre compte n'y change rien. Que le travail reste à faire. Mais l'espoir revient dans son monde.
L'espoir.

Il esquisse un sourir furtif, et s'endors sur la table.

******

Désolé pour la longueur de la chose.

******

_________________
Fred.
avatar
Fred
Absent Helper

Messages : 78
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 33
Localisation : Gaspé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  shani le Jeu 20 Déc - 18:57

j'me trompe ou c'est autobiographique?
avatar
shani

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 27
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.karmaone.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  shani le Jeu 20 Déc - 19:00

J'ouvre ce qui me permet de voir l'iréel.
Un désert cubique blanc.
Si les murs ont des oreilles,
ici le plafond a des yeux.
Toute parole est sauvegardée,
chaque geste enregistré.

Je place des mots sur ce que j'imagine,
ce que je vois.
Je me demande bien c'est quoi au-dessus d'ma tête.
Ça suit mes mouvements et ça me pointe du doigt.
Je crois qu'on apelle ça une caméra.
Moi, je présume que c'est Dieu.


N'est-il pas de présent sans passé?
Le seul précédent que je connais s'entremêle avec mon maintenant.
Qui suis-je?
On dit qu'il faut écouter son coeur.
Quand on a une peine d'amour c'est relativement normal.
Cependant,
lorsque c'est notre âme qui se déchire et réclame un repaire,
on vous accorde le titre de malade mental.
Malade mental.
Maladie du cerveau, de l'esprit.
On peut avoir une maladie mortelle en faisant l'amour.
Dans mon cas, la guérison est possible.
Je crie.
Je crie fort.
Pourtant, je suis seul.
Fais-je vraiment du bruit?
L'écho de ma voix est la seule chose qui résone dans mes tympans.
Suis-je malade mental?
Probablement.

Un corps peut-il vivre sans âme?
Sans aucun doute,
non.
Or, l'inverse peut-il se produire?
Une âme peut-elle vivre sans corps?
Je vous dirai que oui.
C'est quoi ma vie?
Je ne le saurai jamais.
Ai-je vraiment envie de me rapeller?
Je l'ignore.

Mon esprit est sûrement plus libéré qu'il n'a jamais pu l'être ici.
Mais l'obscurité de cette lumière aveuglante persiste à parcourir mon cerveau à la recherche d'un souvenir,
d'une réponse.
Mon coeur a cesser de battre il y a de cela un moment.
Suis-je encore en vie?
Plus que jamais.

Regarde avec quelque chose de plus efficace que tes yeux.
C'est au fin fond de mes pensées,
bien caché dans ma tête que tu trouveras le tirroir vide de ma mémoire.
Vois-tu à présent?
Car moi oui.
Je n'ai qu'une seule et unique réponse à fournir.
Tout ce dont je me souviens,
c'est que j'ai tout oublié.
avatar
shani

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 27
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.karmaone.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  Fred le Jeu 20 Déc - 19:18

Indirectement, ça l'est. Mais ça ne l'est pas. : )

_________________
Fred.
avatar
Fred
Absent Helper

Messages : 78
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 33
Localisation : Gaspé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  Toaster le Lun 31 Déc - 0:00

Petit poeme fait.. dans un de mes cours y a un mois-.-

UN DRAME JOYEUX
Un drame joyeux
C'est malheureusement le mien.
Un vrai conte d'horreur
qui étale ses ailes de papier chifonné
comme des petits torchons
qui traînent dans un dépotoir de mots.

Les secondes, les minutes. les heures
sont les adversaires de mon existence.
J'ai le ventre plein de remords
d'histoires mal digérées
Comme des croque-morts
qui s'infiltrent dans mes pensées.
C'est une vraie overdose de rêve !

Tu pars un mois et tu reviens jeter
ta poudre d'escampette
Dans mes yeux barbouillés
De blessures non cicatrisées.
J'ai le suicide au bout des larmes
et le suicide au bout des ailes.
Le début de notre amitié écrite
Disparaîtra dans le néant des spirites.

Tu sais, chère amie
J'ai des comètes dans le coeur
Rien qu'à te voir jouer avec moi!
Tes histoires de grand-mère
ce sont des éphémérides.
La nuit, qui s'est glissée sur nous,
m'électrocute humblement
avec ses lanternes hystériques.

Juste une chose à t'annoncer
Ne reviens plus me séduire
avec tes beaux petits verbes.
Je sais que, quand le temps se fatiguera
tu t'enlèveras de ma mémoire blessée
telle une paresseuse trop pressée.
avatar
Toaster

Messages : 10
Date d'inscription : 12/12/2007
Age : 29
Localisation : Lévis dans le fin fond de la boite a bois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.darklua.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  shani le Lun 31 Déc - 4:10

c'est fou comme l'ennui tel celui vécu entre 4 murs de classe peut être inspirant, du moins nous rend créatif
avatar
shani

Messages : 24
Date d'inscription : 23/10/2007
Age : 27
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.karmaone.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos écrits

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum